dimanche 14 novembre 2010

Trouville...

Dans la catégorie "explorons le monde qui nous entoure", j'ai testé Trouville sur Mer.

Eh bien quand on en arrive à se dire que Brest, même sous la pluie, n'est pas si terrible, c'est qu'on est:
1/ vraiment déprimé
2/ breton
3/ en automne
Le tout au choix ou bien cumulé.

J'espérais une petite ville coquette. Coquette, elle l'est. Mais.


Villas anciennes issues d'une bourgeoisie surannée, tous volets clos.
Plage sans âme, au sable ressemblant à de la sciure. On peut la longer sans souiller ses délicats souliers sur une promenade de bois exotique...

Celle-ci c'est une des plus guillerettes.

Mer couleur kaki, on cherche des yeux les soldats du débarquement.


Et qu'on ne vienne pas me dire que c'est parce qu'il faisait moche !
Je jure que j'y allais avec l'idée de faire de jolies images et une chouette balade!
Mais les petites villes bourgeoises, décidément, c'est pas possible.

5 commentaires:

Pouch Junior a dit…

c'est hyper Chabrolien comme univers.
ouai je cite des realisateurs morts qu'il est bon de citer.

Predator voila un bon film.

Kinobiok a dit…

Ou 300!

Trouville ça pue du trou. On aurait pu s'en douter.

Merci de ta visite Pouch !

Céline a dit…

Ben quoi? C'est beau les camaïeux de gris!Il y a même un peu de rouge lie de vin. C'est enlevé, c'est gai!Un week end riche en enseignement pour la couleur ;)

Kinobiok a dit…

> Céline: j'attends le projet qui me permettra enfin de déployer tout cet art de la couleur et de la lumière déprimantes !!! ;)

jerome a dit…

Elle déchire la mer kaki ! Moi , j'verrais bien des zombies nazis sortir de cette eau ...
"logist"!